Figures de traducteur et disjonction de la langue

Ce texte reprend quelques éléments d’une communication intitulée « Traduire la langue du survivant (Boder, Lanzmann, Hatzfeld) », présentée le 25 février 2016 dans le cadre du séminaire Traduire l’inquiétante étrangeté, traduire l’étrange familiarité – de la langue et dans la langue (Sorbonne Nouvelle – Paris 3). Lire la suite